Cartes choroplèthes, information locale et élections

Les cartes choroplèthes, ce sont ces cartes colorées par zone en fonction de l’intensité. C’est une solution très commode pour faire ressortir les prix de l’immobilier, les résultats électoraux, les revenus par habitant ou un indice quelconque.

Dans cet exemple, basé sur les tutoriels de Leaflet et rapidement mis en forme, ce sont les résultats de l’élection municipale qui sont cartographiés bureau de vote par bureau de vote dans la préfecture de la Haute-Garonne.

En l’occurrence, nous représentons ici le pourcentage de votes pour les deux candidats à la mairie de Toulouse en 2014, Jean-Luc Moudence (UMP) et Pierre Cohen (PS). Avec l’aide des données de la ville de Toulouse sur le découpage de la ville (publiées tout récemment) les résultats bureau par bureau La carte permet de figer les réflexes électoraux des Toulousains en mars 2014, au quartier prêt.

Dans cet exemple, l’outil utilisé est l’excellente bibliothèque javascript Leaflet.js, avec des données formatées en GeoJSON. Le fond de carte est entièrement généré à partir des données fournies par Open Street Map.
Avec un terminal tactile, un nouveau bouton s’affiche pour pouvoir sélectionner un bureau de vote sans souris.

 

Les expatriés français s’installent surtout en occident : la carte de leur répartition

Les Français expatriés sont près de 160 000 à être installés en Suisse, si l’on en croit le registre des Français établis hors de France (derniers chiffres de 2012, publiés en octobre dernier). C’est le premier pays sur la liste des 161 dans lesquels sont installés des ressortissants hexagonaux. Le Royaume-Uni est en deuxième position (avec 125 000 expatriés), les États-Unis troisième avec à peine moins. En s’en tenant simplement aux trente premiers, plus d’un million de Français expatriés vivent en occident.

Pour trouver un pays non-occidental, il faut aller aux 10e et 11e places avec le Maroc et la Chine (45 000 et 31 000 Français expatriés). Et au détour de cette liste des Français établis hors de France, on découvre que nos compatriotes sont 39 à être déclarés au Tadjikistan, et dix fois plus en Géorgie.

À noter que ce registre est strictement déclaratif. Autrement dit, si un Français résidant à l’étranger ne se déclare pas, il ne sera pas décompté. Néanmoins les données fournies par le ministère des Affaires étrangères permettent de se rendre compte de l’attractivité de certaines destinations pour les ressortissants français.

Zoomez et déplacez vous dans cette carte, cliquez sur les cercles pour afficher le détail, pays par pays.


 

La France de l’ISF : où sont les contribuables les plus fortunés ?

En 2011, ils étaient 291 630 contribuables à s’acquitter de l’impôt de solidarité sur la fortune. Un impôt créé en 1989 qui s’est élevé, toujours en 2011 (derniers chiffres disponibles), de 5 800 euros à 38 000 euros en moyenne, selon le patrimoine.

Le site du gouvernement dédié aux données publiques recense 352 communes de plus de 20 000 habitants comptant au moins 50 contribuables concernés par l’ISF. La carte suivante permet de se rendre compte qu’un sur trois habite en Île-de-France (là, il faut zoomer pour que ce soit clair), dont 13 427 dans le seul XVIe arrondissement de Paris (pour un patrimoine moyen de quelque 4,07 millions d’euros). Le champion de France est le VIIe arrondissement de Paris avec un patrimoine moyen de 4,7 millions d’euros pour 5 398 contribuables concernés.

Dans cette visualisation, les outils utilisés sont la bibliothèque javascript Leaflet.js et l’incomparable D3.js, avec des données formatées en GeoJSON.